Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 17:32

En tentant de reprendre - en la simplifiant - la typologie des contenus d'enseignement présentée dans le livre Comment concevoir un enseignement, de Musial, Pradère et Tricot (De Boeck, 2013), voici une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique en collège autour des quatre cultures formulées dans les programmes. La récurrence des concepts d'un niveau à l'autre explique la volonté d'adopter une progression spiralaire. Il faut en effet tenir compte du fait que les programmes d'EMC sont des programmes de cycles et non des programmes annuels.

Cette progression gagnera à être enrichie avec l'expérience d'une année d'application... et en fonction de vos remarques éventuelles... Ainsi, l'onglet culture de la sensibilité, soi et les autres, peut être développé à l'aune des ateliers proposés par les chercheurs en matière de compétences psycho-sociales (voir par exemple le précieux cartable de l'IREPS dont je me suis inspirée pour une activité organisée autour des élections de délégués de classe afin de faire prendre conscience à chaque élève de ses qualités et compétences et des qualités et compétences d'un délégué de classe)

Une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique au collège
Une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique au collège
Une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique au collège
Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 6ème 5ème 4ème 3ème
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 10:35

Il m'avait déjà semblé intéressant d'étudier le séisme du Japon par une étude de sa couverture médiatique. Il me paraissait en effet pertinent de pousser les élèves à s'interroger sur le traitement d'une catastrophe dans les médias.

L'objectif était de les amener à souligner que les médias ont tendance à insister sur l'aléa (l'amplitude du séisme) et sur les conséquences humaines et matérielles de la catastrophe mais que la vulnérabilité est rarement évoquée (du moins dans les heures qui suivent l'événement).

 

Le séisme japonais avait été introduit par l'étude des Unes de journaux. J'ai décidé de présenter aux élèves un extrait de journal télévisé de France 2 pour aborder le séisme haïtien (ce qui permet des comparaisons entre le support papier et le support audiovisuel). Il ne s'agit pas seulement de "poser le décor" et de rappeler le déroulement de la catastrophe. Les élèves doivent arriver à la conclusion que le journaliste à l'origine du reportage privilégie le sensationnel.

 

Problématique : Qu'apprend-on du séisme qui s'est produit à Haïti par le journal télévisé ?

 

Savoirs : catastrophisme des JT.


Savoir-faire : analyser un JT plan par plan

 

Document : extrait du JT de France 2 disponible sur You Tube en cliquant ici

 

Déroulement : L'idéal serait de permettre aux élèves de visionner l'extrait et de compléter la fiche d'activité en salle informatique mais cela m'a été matériellement impossible.

Par conséquent l'extrait a été diffusé dans son intégralité une première fois puis visionné une seconde fois, avec une pause après chaque plan. La correction se fait à l'oral après avoir revu chaque plan.

L'activité a duré une heure.

 

Voici la fiche d'activité distribuée aux élèves :

 

seisme-haiti.jpgEn conclusion les élèves soulignent que le JT a essayé de placer le spectateur dans la peau d'une victime du séisme. Il représente et diffuse le mouvement de panique né du séisme. Il n'analyse pas les événements : il essaye de les faire ressentir.

 

Par conséquent, il faut s'interroger dans un second temps sur les causes et les conséquences du séisme et insister particulièrement sur la vulnérabilité de la société haitienne.

 

Bilan : Cette activité a particulièrement intéressé les élèves mais la diffusion de l'extrait en salle informatique paraît vraiment nécessaire pour s'assurer que chaque élève puisse avancer à son rythme et conclure de façon personnelle. Il faudrait envisager une activité auxiliaire pour les élèves les plus rapides.

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 18:32

Pour étudier ce chapitre, les programmes nous enjoignent d'étudier deux études de cas.

Pour ma part, j'ai réalisé ce chapitre après le séisme au Japon et au moment de la semaine de la presse.

J'ai pensé qu'il était intéressant, pour introduire l'étude du séisme au Japon (précédant celle du séisme de 2010 à Haïti), d'interroger les élèves sur le traitement médiatique de l'événement.

 

La problématique est simple : Comment le séisme est-il vu dans les journaux ?

 

 

Le travail s'appuyait, dans un premier temps sur la comparaison des unes de différents journaux : les élèves devaient en repérer les éléments principaux.

 

Lors de la correction, j'insiste sur la différence de traitement selon la diffusion du journal : un journal local recherche un lien entre la catastrophe et l'espace vécu de ses lecteurs (ainsi, Le journal d'ici présente en Une un reportage sur une personne résidant dans la ville des élèves et se trouvant au Japon), un journal régional donne des informations générales et "locales" (le journal Ouest France propose des articles sur l'ampleur globale de la catastrophe mais aussi sur des habitants de Rennes ayant vécu le séisme) ; enfin, les journaux nationaux se concentrent sur le Japon.

L'accent lors de la correction est aussi porté sur les différents titres et leurs effets.

 

Après la correction, les Unes de différents journaux du monde sont présentées (ces Unes ont été mises en ligne par le site d'Arrêt sur image que l'on peut retrouver en cliquant ici) : les élèves se rendent immédiatement compte que la même photographie apparaît : cette photographie a été surnommée La Madone des décombres (une analyse de cette photographie est proposée par le CLEMI et disponible en cliquant ici).

 

Par un questionnement collectif (mais on peut aussi envisager un questionnement individuel, sous la forme de QCM), les élèves doivent comprendre pourquoi cette photographie a eu autant de succès pour incarner la détresse des Japonais.

 

Dans un premier temps, les élèves donnent les impressions qu'ils ressentent en voyant cette photographie.

 

Ils la décrivent ensuite. Exemples de questions (inspirées des remarques du professeur d'arts plastiques du collège) :

- Quels sont les éléments visibles ? Une jeune fille, perdue dans les décombres, tenant un sac à la main, sûrement les dernières affaires qui lui restent.

- Que fait la jeune fille ?Quelle impression vous donne la jeune femme ? Quels adjectifs pourraient qualifier la jeune fille ? Pourquoi cette jeune fille vous touche ? Elle donne l'impression d'être fragile, perdue, triste, désespérée, foudroyée, hagarde, hébétée, simple.

- Décrivez l'arrière plan : chaos, désorganisation, objets cassés, déchiquetés, couleurs sombres

- Quel est le format de l'image ? Horizontale, synonyme de calme, de distance. Montrer la photographie avec un format vertical, synonyme d'action, qui donne l'impression qu'elle regarde l'avenir et qu'elle ne peut voir qu'un champ de ruine

- Quel est le cadrage adopté ? Plan d'ensemble pour percevoir l'action dans son ensemble, montrer la solitude du personnage. Il souligne chaos. Montrer la différence avec un plan rapproché (volonté de montrer les réactions de la personne, d'entrer dans sont intimité, de se concentrer sur sa douleur.) 

- Quel est l'angle de prise de vue ? Frontal, la personne qui regarde est spectatrice.

 

Enfin, les élèves doivent analyser la photographie :

- A quoi vous fait penser la jeune fille (montrer des représentations de la Vierge)

- Pourquoi cette photographie a-t-elle été choisie par de nombreux journaux ?

 

Les élèves réinvestissent l'analyse de photographie avec les photographies de deux autres Unes.

 

En conclusion, il convient d'insister sur le recours des médias au spectaculaire lorsqu'il s'agit d'une catastrophe naturelle. Si les journaux, selon leur diffusion nationale, régionale, ou locale, n'abordent pas le séisme de la même façon, tous ont tendance à voir le lecteur comme un spectateur. Ils ont recours à l'émotion pour attirer leur attention et favoriser une certaine angoisse.

 

Le cours suivant, les élèves étudient les causes et les conséquences du séisme (en abordant l'aléa, la vulnérabilité et les conséquences de la catastrophe). Alors que les médias insistent largement sur l'aléa et l'impuissance de l'homme face aux catastrophes naturelles, il est intéressant de démontrer que le niveau de développement d'une société conditionne en partie les conséquences d'une catastrophe (même s'il ne faut pas non plus surestimer la technique).

 


Voici la fiche d'activité distribuée aux élèves :

 

japon-unes.jpg

 

Un site sur la photographie La Madone des décombres :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/media/20110322.OBS0063/japon-pourquoi-la-madone-des-decombres-a-autant-marque.html

 


Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 19:49

Pour aborder le rôle du roi dans une monarchie absolue de droit divin (les événements qui ont mené à la prise de pouvoir personnel par Louis XIV, ses pouvoirs, la manière dont il le met en scène) l'étude est menée de manière très classique à partir de tableau de Hyacinthe Rigaud et du site très bien fait de l'académie de Besançon que vous pouvez trouver en cliquant ici

 

Problématique: quel  est le rôle d'un roi dans une monarchie absolue ?

Les élèves travaillent en autonomie pendant 45 min avec cette fiche d'activité:

 

Monarchie-absolue.jpg

Monarchie absolue2

 

Après la correction, les élèves doivent rédiger un paragraphe en suivant ces consignes : 

  1. Expliquez la manière dont Louis XIV est arrivé au pouvoir.

  2. Décrivez le rôle du roi dans une monarchie absolue de droit divin : les pouvoirs qu'il détient, d'où il prétend les tenir, sur qui il les exerce.

  3. Expliquez, comment, à travers le tableau, Louis XIV montre sa puissance et son importance.

Dernière partir du cours : le travail porte sur la manière dont le château de Versailles reflètent le pouvoir du roi.

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 11:04

Le site de dessins de presse, Cartoons, de courrier international propose un dessin de presse intéressant à exploiter en classe. A chaque fois que je l'ai utilisé, les élèves ont vraiment été interpellés et ont fourni des analyses très intéressantes.

 

Vous pouvez retrouver le dessin de presse en cliquant ici.

 

Une proposition de questionnement :

 

 

Description :

  1. Que voyez-vous sur cette image ? Une vague, un garçon noir, un arbre mort

  2. Décrivez la vague. Vague de sable

  3. Décrivez le sol. Le sol est craquelé, sec
  4. Décrivez le garçon. Très maigre, rachitique, souffrant, nu,

Analyse :

  1. Que représente la vague ? Elle représente l'avancée du sable, le manque d'eau de plus en plus important, la sécheresse.

  2. Quelle population est représentée par le petit garçon ? La population africaine

  3. Que signifie le mouvement de la vague ? La vague engloutit, affame la population africaine.
  4. D'après cette image, pourquoi le petit garçon est-il maigre ? Il est maigre parce qu'il manque d'eau.

 

Les élèves annotent le dessin de presse au fur et à mesure de leur description et notent l'idée que sans eau, le développement est impossible.

 

Première partie du chapitre : Pourquoi l'eau est-elle essentielle pour se développer ?

Les différents usages de l'eau sont abordés à partir de l'exemple de la Tunisie (un pays d'Afrique pour nuancer le dessin de presse)

 

Deuxième partie du chapitre : Pourquoi la ressource en eau est-elle insuffisante ?

L'exemple de la Tunisie est à nouveau abordé

 

Troisième partie du chapitre : Quelles sont les solutions pour lutter contre la pénurie d'eau ?

Les solutions imaginées en Tunisie sont évoquées

 

Quatrième partie du chapitre : Quels pays connaissent les mêmes problèmes que la Tunisie ?

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:21

 

Le chapitre sur les bouleversements culturels et intellectuels a été réalisé à partir du tableau "Les Ambassadeurs" de Hans Holbein le Jeune.

Ce chapitre a été conçu à partir de la proposition du site de l'académie de Poitiers : http://ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php?article860

 

 

L'évaluation se fait sous la forme d'un travail de recherches. En effet, s'il convient de varier les activités en classe, il est aussi intéressant pour les élèves de varier les évaluations et de faire appel à des compétences différentes de celles qui sont couramment évaluées en devoir sur table.

 

La production attendue est un dossier contenant une carte légendée sur la vie d'un peintre (identique à celle réalisée en classe sur Hans Holbein Le Jeune), une frise chronologique, une représentation du tableau annotée, deux textes reprenant les idées vues en classe sur les ambassadeurs mais adaptées au tableau choisi.

 

Les élèves ont le choix entre trois tableaux :

- Le peseur d'or et sa femme de Quentin Metsys

- La vision de Saint Augustin de Vittore Carpaccio

- Saint Jérôme dans son cabinet de travail d'Antonello de Messine (ce dernier tableau est finalement trop complexe et ne contient pas assez d'informations à réexploiter par les élèves : il faudrait lui privilégier un tableau de Dürer)

 

 

Le travail est trop important pour être réalisé entièrement à la maison. Il commence donc au milieu du chapitre, après l'étude des bouleversements artistiques et des grandes découvertes. Il est poursuivi en autonomie et terminé sur une heure de cours à la fin du chapitre.

 

Voici les consignes du dossier :

 

Consignes dossier

 

Le travail demandé requérant un travail de réinvestissement de ce qui a été vu en classe, de recherches (pour la présentation du tableau), de réalisation d'exercices compliqués (carte, frise...) et de rédaction, je trouvais que la charge de travail aurait été trop lourde à supporter si je leur avais demandé une recherche sur les tableaux étudiés (d'autant que les analyses disponibles sur Internet étaient un peu complexes pour des élèves de 5èmes et avaient besoin d'être synthétisées et simplifiées). C'est la raison pour laquelle je leur ai fourni le dossier concernant le tableau qu'il avait choisi.  

 

 

Un exemple de dossier :

 

Metsys

Metsys2

 

Metsys3

 

 

 

  Metsys4

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 22:45

Pour étudier les inégalités en 5èmes, un documentaire disponible en podcast sur le site de l'émission d'Arte reportage (disponible en cliquant ici) permet d'aborder :

- les mesures de prévention en Côte d'Ivoire (par ce biais, on peut donc évoquer la question des infrastructures sanitaires dans un pays pauvre)

- le manque d'intégration des malades dans la société

- les soins apportés aux malades en Côte d'Ivoire (ce qui permet de traiter l'idée d'une amélioration de la santé).

- les inégalités ville/campagne et hommes/femmes dans l'accès aux soins et l'intégration dans la société (ainsi, les inégalités face à la maladie sont traitées à différentes échelles)

 

Ce documentaire a le mérite d' "humaniser" véritablement les malades : il leur donne une grande dignité. Les représentations qu'ont les élèves de cette maladie (souvent vue comme honteuse) s'en trouvent ainsi quelque peu bouleversées. Ils ont été d'ailleurs très intéressés par le film et les divers témoignages ont suscité de nombreuses questions. 

 

La fiche d'activité a été conçue de telle manière que les élèves doivent à la fois prêter attention aux propos des personnes interviewées, du journaliste qui commente les images et aux images proposées. Le photogramme de l'affiche incitant à l'abstinence est donc reproduit de manière à ce que les élèves prennent le temps de l'observer et d'en extraire le message. En effet, si les élèves sont particulièrement séduits par les images d'un film, force est de constater que leur attention se porte essentiellement sur le son et que les images sont vues sans être assimilées et décryptées.

 

Cette activité peut être réalisée en salle informatique durant une heure (correction comprise). Pour des questions techniques, j'ai dû faire cette activité en classe entière en diffusant le film au vidéoprojecteur : le rythme du visionnage était donc imposé aux élèves ce qui n'était pas idéal. 

 

La synthèse finale est réalisée sous la forme d'un tableau comparant la situation sanitaire concernant le SIDA en Côte d'Ivoire et en France.

 

 

 

Fiche doc arte

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article