Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 19:26
EMC 4ème : Une série TV (3X Manon) pour comprendre le rôle du tribunal pour enfants dans le chapitre sur la justice

Une séance qui a bien fonctionné dans le cadre du chapitre sur la justice. J'étais jusqu'à présent déçue de mes séances sur le tribunal pour enfants (la vidéo sur le site justimemo n'est pas très réaliste, les documents proposés dans les manuels sont quelque peu désincarnés). Cette année, la séance sur le rôle du tribunal pour enfants a bien fonctionné, en grande partie grâce au support d'étude : des extraits de la série 3X Manon de Jean-Xavier de Lestrade, réalisée en 2014 et qui avait obtenu le Fipa d'Or. Cette série retrace l'itinéraire judiciaire d'une jeune fille qui a poignardé sa mère et commis de multiples délits. Elle est envoyée en centre éducatif fermé. La série nous montre son parcours semé d'obstacles - en présentant un système judiciaire loin d'être parfait et non exempt de lâcheté mais animé aussi de professionnels investis et  courageux. Si certains passages sont sombres, la fin porteuse d'espoir rend la série accessible pour les élèves.

Ceux-ci ont bien su expliquer le rôle du tribunal pour enfants lors de l'évaluation et se sont montrés très motivés et intéressés lors du cours (des élèves d'ordinaire discrets ont participé activement). Les discussions à l'issue du visionnage des extraits ont été riches (sur les raisons de l'agressivité de l’héroïne, sur les relations avec sa mère, sur le rôle de la justice et des différents acteurs qui interviennent).

Avertissement : certains passages sombres ne peuvent pas être montrés aux élèves et il faut accepter le fait que les jeunes acteurs du centre éducatif fermé ont un langage vulgaire. Cela a fait rire les élèves au début, puis cela les a choqués et parfois mis mal à l'aise mais il était intéressant de les faire réfléchir ensuite sur l'incapacité de l'héroïne à communiquer de façon pacifique et de leur demander ce qu'il pensait de son comportement avant de les laisser l'expliquer. 

Episode 1

Plan de la séquence :

Problématique générale : Comment la justice fonctionne-t-elle en France pour appliquer des peines, trancher des décisions tout en respectant l'égalité et l'impartialité ?

I. Comment fonctionne la justice pénale ? Une audience au tribunal correctionnel.

II. Comment fonctionne la justice civile ? Une audience au tribunal d'instance

III. Pourquoi les mineurs ont-ils leur propre tribunal ?

IV. Quelles sanctions la justice peut-elle prendre ? Faut-il réinstaurer la peine de mort ? Débat

 

Description de la séance sur le tribunal pour enfants :

 

Connaissances visées : comprendre le fonctionnement du tribunal pour enfants et ses objectifs de protection et d'éducation, avoir un regard critique sur le fonctionnement de la justice tel qu'il s'exerce aujourd'hui, connaître les différents acteurs du tribunal pour enfants

Capacités : prélever des informations d'un film de fiction, comprendre le schéma narratif d'un film de fiction, exprimer un avis, confronter ses impressions sur une oeuvre de fiction et sur son réalisme

Documents : extraits de la mini série 3x Manon, document présentant les droits des enfants selon leur âge

Accroche : Nous avons vu un tribunal de la justice pénale, un tribunal de la justice civile. Nous allons à présent aborder un tribunal particulier, qui se trouve à cheval entre les deux types de justice : de quel tribunal s'agit-il ?

Problématique : Pourquoi les mineurs ont-ils leur propre tribunal ?

 

Les extraits sont visionnés.

Extraits visionnés :

Episode 1 :

  • 0'50 à 5'30 : coup de couteau

  • 5'40 à 8'45 : comparution devant le juge

=> Les élèves répondent à la question 1 puis correction de la question

  • 10'50 à 14' : arrivée au centre éducatif fermé

  • 14'30 à 15'18 : entretien avec la psychologue

  • 17'50 à 22' : première rencontre avec la professeure

  • 28'10 à 29'10 : éducateur évoque le projet d'insertion

  • 34'57 à 35'30 conseil de classe

  • 53'40 à 54'55 : venue de la mère au centre

Episode 2 :

  • 5'18 à 6'50 : préparation du spectacle de marionnettes

  • 11'09 à 13'40 : préparation du spectacle de marionnettesidem

  • 16'02 à 17'40 : discussion pour supprimer le projet marionnettes

  • 22'19 à 24' : coupe de cheveux

  • 30'18 à 34'45 : dialogue pour le spectacle de marionnettes

  • 46'40 à 48'30 : départ de Lola pour la prison

Episode 3 :

  • 25'48 à 26'40 : entretien avec la psychologue

  • 48'19 à 51'10 : demande d'aller en maison d'accueil

  • 52'33 à 53'40 : dernière entrevue chez le juge

Les élèves répondent à la question 2 en complétant le schéma narratif. 

Correction et discussion.

Chaque élève doit rédiger un texte qui répond à la problématique.

Trace écrite rédigée en fonction des réponses des élèves

Fiche d'activité distribuée aux élèves

Fiche d'activité distribuée aux élèves

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème EMC
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 23:10

Hors de question de ne pas aborder la question des dessinateurs de presse, de leurs libertés en cours d'éducation civique après les attentats du mois de janvier.

Je ne veux pas tourner autour de la question en l'effleurant à peine ni l'évoquer rapidement à titre d'exemples ou encore même laisser la questions en suspens en proposition d'ouverture à la fin d'un cours.

 

La lecture du livre Didactique et enseignement de l'histoire géographie en collège et au lycée de Mével et Tutiaux-Guillon, Publibooks m'a persuadé de plonger dans les questions socialement vives. J'ai en effet été sensible à leurs arguments pour inciter les collègues à aborder des controverses en classe :

1. Notre monde déborde de controverses et nos disciplines doivent permettre aux élèves de comprendre ce monde et d'y agir, ce qui suppose comprendre les controverses. Si rien ne permet aux élèves de tempérer ou de raisonner les débats les plus vifs, comment pourrait-il dépasser l'émotion, les préjugés ou l'indifférence ?

2. Comprendre de tels débats, comprendre l'enjeu des controverses c'est aussi former comme citoyen

3. Prendre en compte les controverses, c'est s'ancrer de façon plus authentique dans les savoirs de référence. Enseigner au plus près l'histoire géographie supposerait de faire droit aux controverses, du moins celles qui font sens au regard des savoirs scolaires.

Les attentats de janvier 2015 font jaillir une question (peu sensible dans le collège où j'enseigne compte tenu de la part infime de la population musulmane qui aurait pu être choquée par les dessins du Prophète mais néanmoins présente dans les esprits des élèves) : les dessinateurs sont-ils libres de tout dessiner ? 

Voici donc une proposition de séquence - amenée à être améliorée bien évidemment - autour du thème de la liberté des dessinateurs de presse en 4ème.

Cette séquence doit correspondre aux objectifs résumés sur cette carte mentale (qui reprend les 4 piliers de l'EMC)

 

EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015

 

Éducation civique chapitre 1 : L'exercice de la liberté des dessinateurs de presse en France

 

 

Introduction :

 

Savoirs : rappeler les événements qui se sont produits en début d'année et les enjeux de cet événement, définir ce qu'est un enjeu ?

Capacités : problématiser un sujet, présenter, décrire, analyser une photographie de presse

Problématique : Pourquoi cette photographie sera-t-elle incontournable dans les manuels scolaires pour illustrer un chapitre sur la liberté dans quelques années ? Pourquoi cette photographie sera-t-elle utilisée par les professeurs d'éducation civique pour aborder la liberté dans quelques années ?

Documents : photographie du crayon guidant le peuple de Martin Argyroglo du 11 janvier 2015

 

Démarche :

 

Projeter la photographie

Possibilité de présenter la photographie de manière collective

Description et analyse individuelle (mais séparation de la classe en 2 pour les analyses)

 

=> Récapituler : Quels sont les éléments nécessaires pour qu'une photographie marque l'histoire ?

Une composition travaillée, un décor particulier, un contexte marquant, des références dans l'histoire de l'art auxquelles la photographie fait écho

=> Formulation de la problématique générale

Soit les élèves écrivent une question sur leur cahier et la proposent au reste de la classe, soit ils l'écrivent sur un bout de papier et me la donne.

 

 

Problématique générale : Aujourd'hui en France, les dessinateurs de presse sont-ils libres de tout dire / critiquer / publier ?

 

 

 

 

EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015
EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015

I. Pourquoi la liberté des dessinateurs de presse dérange-t-elle ?

 

Savoirs : connaître les différents types de dessins de presse, expliquer la fonction d'un dessin de presse (illustration, mise en perspective de l'actualité, satire, critique), savoir que la caricature aborde de multiples sujets, connaître quelques procédés graphiques / rhétoriques simples utilisés (stéréotypes, jeux de mots, comparaisons, allégories, ironie), définir ce qu'est la satire.

Capacités : décrire, analyser, interpréter un dessin de presse, en comprendre le point de vue

Problématique : Pourquoi la liberté des dessinateurs de presse dérangent-elles ?

Documents : différents dessins de presse + diaporama de présentation des dessins de presse

 

Démarche : Projection d'un diaporama pour présenter différents types de dessins de presse, les procédés rhétoriques, les codes. Répartition des élèves en groupes pour étudier des dessins de presse.

 

=> En groupe, les élèves complètent une fiche mentionnant :

  • l'auteur, le nom du journal d'origine, la date de publication

  • la description des dessins, des textes, du type de dessin dont il s'agit

  • l'analyse : le sujet évoqué, le point de vue de l'auteur

  • une conclusion sur le rôle / la fonction d'un dessin de presse

 

Un élève recopie sur une feuille A3 les informations trouvées pendant que les autres travaillent sur un format A4.

 

TE : Les dessinateurs de presse dérangent ... (les élèves doivent poursuivre la phrase)

 

Ex : car ils traitent de tous les sujets sur le mode de l'humour (parfois de l'humour noir), y compris les plus graves. Leurs œuvres sont souvent des satires, c'est-à-dire des œuvres qui critiquent violemment la société.

EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015

II. Les dessinateurs de presse ont-ils toujours pu s'exprimer ? Depuis combien de temps les dessinateurs de presse ont-il la liberté de s'exprimer ?

 

 

Savoirs : comprendre que la liberté a été une conquête progressive, définir ce qu'est la censure, dater sur une frise chronologique les périodes de relative liberté de la presse et les périodes de censure en France depuis la Révolution, prendre conscience du lien entre démocratie/république et liberté de la presse

Capacités : prélever des informations de documents et en résumer l'idée générale, compléter une frise chronologique, comprendre la figuration / l'allégorie d'une idée...

Problématique : Depuis le XIXème siècle, quelles sont les périodes de censure et de libertés pour les journalistes ? Comment la liberté de la presse a-t-elle été conquise ? Quelles sont les grandes périodes de liberté de la presse en France ?

Documents : dossier documentaire + frise chronologique

 

Démarche :

A partir des documents, les élèves complètent une partie du tableau (en étudiant un doc sur la liberté et 2 docs sur la censure) afin de présenter les documents et d'en prélever certaines informations.

Correction collective

Les élèves colorient, en fonction de la correction, la frise chronologique

 

Trace écrite : frise chronologique coloriée.

 

Conclusion : Sous quel régime politique la liberté de la presse est-elle maintenue ?

La liberté de la presse ne sera garantie que sous les différentes Républiques.

EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015
EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015
EMC 4ème : la liberté à travers la liberté des dessinateurs de presse. Réagir et réfléchir après les attentats de janvier 2015

III. Quelles sont les différentes formes de libertés dont disposent les dessinateurs de presse aujourd'hui en France et dans le monde ?

 

Savoirs : connaître les différents types de libertés (liberté de conscience, d'expression, politique, d'association, droit au respect de la vie privée)

Capacités : savoir naviguer sur un site web, utiliser les liens hypertexte, présenter un site, prélever des informations d'un site

Problématique : Quelles sont les différentes formes de libertés dont disposent les dessinateurs de presse aujourd'hui en France et dans le monde ?

Documents : travail sur le site de cartooning for peace + sur le site « Fini de rire » ( + le documentaire du même nom)

Démarche : travail en salle informatique

 

La fiche sur l'association Cartooning for peace est complétée.

Correction en classe, surtout de la dernière partie

Fiche d'activité sur l'association Cartooning for peace
Fiche d'activité sur l'association Cartooning for peace

Fiche d'activité sur l'association Cartooning for peace

 

 

Conclusion : Aujourd'hui en France, les dessinateurs de presse sont-ils libres de tout dire / critiquer / publier ?

 

Savoirs : récapituler et connaître les arguments en faveur de la liberté des dessinateurs et des arguments montrant que leur liberté est limitée.

Capacités : classer des arguments, récapituler toutes les idées évoquées dans le chapitre et celles qui n'ont pas été formulées, argumenter

 

Démarche :

Réaliser un débat mouvant.

Ceux qui répondraient oui à la question, se placent à droite de la classe

Ceux qui répondraient non à la question se placent à gauche de la classe

Chaque groupe écrit sur son cahier ses arguments

Mise en commun au tableau en complétant un tableau

Lors de la mise en commun, les élèves peuvent changer de position selon les arguments formulés.

 

Évaluation :

 

Faire une affiche par 2 sur un dessinateur de presse mort ou vivant :

  • Cabu

  • Tignous

  • Wolinski

  • Plantu

  • Willis

  • Dilem

  • Glez

  • Chappatte

  • Boligan

  • Kichka

  • Liza Donnelly

  • Pierre Kroll

  • Kianoush

  • Anne Telnaes

  • Louison

 

Les affiches doivent contenir :

  • Un dessin présenté (auteur, date, source), décrit, analysé (tous les éléments sont expliqués), interprété (le sujet et le point de vue de l'auteur) les procédés utilisés sont précisés.

  • Une courte biographie du dessinateur de presse (son pays d'origine, ses œuvres, les difficultés qu'il a pu rencontrer, les sujets qu'il aime aborder)

  • Une citation du dessinateur de presse

  • Une carte sur laquelle vous allez colorier le pays d'origine

 

Sites qu'il est possible de consulter : http://cartoons.arte.tv + le site cartoons de courrier international

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 11:38

Plusieurs propositions de réflexions sont présentées sur le Web par des collègues sur le concept de mondialisation (pour mettre en exergue ce que les élèves doivent retenir en termes de définition, pour comprendre les attributs de cette notion et les relations avec d'autres concepts). Voici ma proposition, présentant sous la forme de schéma ce qui me semble indispensable à aborder autour du concept de mondialisation à travers le programme de 4ème. Il s'agit maintenant de déterminer comment vérifier que les élèves ont bien compris, à chaque fin de chapitre, le sens de cette notion.

Le concept de mondialisation en 4ème
Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 17:32

En tentant de reprendre - en la simplifiant - la typologie des contenus d'enseignement présentée dans le livre Comment concevoir un enseignement, de Musial, Pradère et Tricot (De Boeck, 2013), voici une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique en collège autour des quatre cultures formulées dans les programmes. La récurrence des concepts d'un niveau à l'autre explique la volonté d'adopter une progression spiralaire. Il faut en effet tenir compte du fait que les programmes d'EMC sont des programmes de cycles et non des programmes annuels.

Cette progression gagnera à être enrichie avec l'expérience d'une année d'application... et en fonction de vos remarques éventuelles... Ainsi, l'onglet culture de la sensibilité, soi et les autres, peut être développé à l'aune des ateliers proposés par les chercheurs en matière de compétences psycho-sociales (voir par exemple le précieux cartable de l'IREPS dont je me suis inspirée pour une activité organisée autour des élections de délégués de classe afin de faire prendre conscience à chaque élève de ses qualités et compétences et des qualités et compétences d'un délégué de classe)

Une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique au collège
Une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique au collège
Une proposition de progression pour l'Enseignement moral et civique au collège
Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 6ème 5ème 4ème 3ème
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 23:38

Lors de la sortie au tribunal correctionnel, une fiche a été distribuée aux élèves de manière à ce qu'ils gardent une trace de la sortie sans pour autant avoir le nez collé à leur feuille durant toute la visite.

 

Avant de distribuer cette feuille, il est préférable d'avoir abordé en classe les différentes professions de la justice et les différentes étapes d'un procès.

 

Voici la feuille distribuée :

 

Fiche-sortie-justice.jpg

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 10:40

Pour introduire la période de la Révolution, les élèves doivent compléter une chronologie qui leur servira de support durant tout le chapitre.

Pour ce faire, différents sites ont été sélectionnés sur jog the web (à cette adresse : http://www.jogtheweb.com/run/CuMdI1NOr3QC/Chronologie-de-1789-a-1815#1). Les élèves doivent naviguer sur les différentes pages pour compléter la chronologie.

 

Avantages : les plus rapides et les plus curieux peuvent commencer à découvrir les événements, à lire les articles proposés, les moins studieux apprécient le côté ludique de la recherche.

 

Inconvénients : Il convient de revenir sur cette chronologie davantage que je ne l'ai fait durant tout le chapitre quitte à la compléter par des détails, des précisions. En effet, s'il faut reconnaître que les élèves ont globalement bien retenu les dates, ils ont eu de la difficulté à les réutiliser dans le cadre des activités réalisées en classe.

 

Chrono Révolution

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 22:56

Une étude de cas sur l'Espagne est réalisée pour étudier l'Europe sous la domination de Napoléon.

 

Il s'agit d'abord de diviser la classe en deux. Chaque groupe décrit le tableau et donne les impressions ressenties face à tous les tableaux (les professeurs d'arts-plastiques m'ont en effet souvent répété que nous avions tendance, en histoire-géographie, à avoir une vision quelque peu "utilitaire" d'une oeuvre d'art et que nous tendions à en oublier son impact émotionnel (et pourtant, ce sont les émotions suscitées par une oeuvre qui aiguiseront l'intérêt des élèves et leur curiosité). Les élèves mettent en commun cette description. Ils formulent des hypothèses sur le lieu et le moment où la scène a lieu.

 

Les élèves souhaitent ensuite connaître la signification du tableau. C'est pourquoi, dans un second temps, il s'agit de comprendre le sens des oeuvres à l'aide de documents et de la biographie de Goya. La vie de Goya n'est abordée que dans la mesure où elle permet de comprendre ses toiles. Il est important que les élèves apprennent à sélectionner dans la vie d'un artiste ce qui permet de saisir son oeuvre (sans quoi on assiste, lors de l'oral d'histoire de l'art en 3ème, à un exposé sur tous les épisodes de la vie de l'auteur, sans rapport avec la pièce présentée).

 

Lors de la correction expliquant le sens de chaque tableau, j'ajoute quelques éléments concernant la symbolique des tableaux (un peu difficile à faire trouver en autonomie).

 

Pour la trace écrite, les élèves doivent résumer les événements qui se sont produits en Espagne. L'idée de 'sentiment national" est ajoutée par le professeur.

 

Fiche 2 Goya

Fiche 1 Goya

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 22:11

 

 

Pour aborder la question des libertés, des droits et des médias en 4èmes, nous avons élaboré, avec la documentaliste du collège, une séquence étudiant ces trois aspects à travers le prisme de la presse et des journalistes.Cette séquence suit les directives des anciens programmes. Néanmoins, j'ai ajouté quelques indications pour rattacher ce travail aux nouveaux programmes de 4ème.

 

Voici le plan de la séquence :

 

Séquence journalismeVoici les objectifs de la séquence :

 

I) Les droits et les devoirs des journalistes

 

Le chapitre est étudié après la Révolution française. Pour faire le lien avec ce chapitre, pour souligner la rupture que représente la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et l'actualité de ce texte, il est confronté à la déclaration des droits et devoirs des journalistes de 1971.

Cette partie permet d'aborder les différents types de libertés qui existent (droit au respect de la vie privée, la liberté de conscience, la liberté d'expression, les libertés politiques et la liberté d'association), les dimensions individuelles et collectives et les limites de ces libertés.

 

Savoirs :

  • droits et devoirs du journaliste (cf. programme : Montrer que les libertés offrent à chacun la possibilité d'exercer sa responsabilité. Comprendre que les libertés sont assorties de limites fixées par la loi qui vise à concilier leur exercice avec l'ordre public et avec les libertés d'autrui. Savoir que des contradictions et des conflits existent dans l'exercice des libertés)

  • la déontologie (et donc les limites au métier de journaliste)

 

Savoir-faire :

  • mettre en relation deux textes : la DDHC et la déclaration des droits et des devoirs du journaliste (la charte de Munich)

 

Problématique : Comment la DDHC a-t-elle permis de définir les droits et les devoirs des journalistes ?

Trace écrite à faire écrire par les élèves :

Tout d'abord, un journaliste a des droits. Il bénéficie du droit de s'exprimer et de penser librement. Il ne doit pas recevoir de pression (sur la révélation de ses sources par exemple) pour pouvoir rester indépendant. Il devrait avoir ainsi le droit d'exercer son métier dans la dignité, dans la décence.

 

Mais le journaliste a aussi le devoir de respecter la déontologie. La loi lui impose certains devoirs essentiels pour qu'il reste responsable de ses actes. Il doit ainsi éviter la diffamation, la calomnie, le plagiat, vérifier ses sources et s'obliger à émettre des informations vraies. Il ne doit pas enfreindre la vie privée des personnes et garder le secret professionnel.

Ces devoirs, s'ils limitent la liberté d'expression, garantissent le respect de chaque individu et de son droit à l'information. 

 

Fiche 1 la DDHC

 

 

II) La liberté des journalistes depuis 1789

 

Il s'agit d'étudier dans cette partie la conquête progressive des libertés...

 

Savoirs :

  • périodes de liberté de la presse et de censure depuis 1800 (cf. programme : Montrer que les libertés définies par le droit se sont construites au fil du temps. Mettre en relation l'extension de libertés avec les progrès de la démocratie. Comprendre la mission de l'État et son rôle dans la mise en œuvre et la garantie de ces droits.)

  • censure

 

Savoir-faire :

  • compléter une frise chronologique

  • analyser des documents

 

A partir de documents concernant pour chacun un régime politique, les élèves doivent établir si, à cette période, les journalistes profitent de la liberté de la presse ou subissent la censure. Ils doivent justifier leur réponse par un élément du texte ou par la description d'une image. Une fois le travail sur les documents accompli, les élèves colorient la frise.

Frise chronlogique

 

 

 

III) La situation des journalistes dans le monde aujourd'hui

 

 

 

Ce travail peut être accompli au moment de la semaine de la presse et centré sur la France pour correspondre aux nouveaux programmes.

 

 

Savoirs :

  • comprendre les dangers du métier de journaliste et les entraves qui existent aujourd'hui encore dans le monde (comprendre que le combat pour la liberté d'expression se pouvrsuit toujours)

 

Savoir-faire :

  • explorer le site de RSF : rechercher qui est l'auteur d'un site, réaliser une carte sur les pays les plus libres pour la presse et les moins libres, faire une recherche sur le destin de quelques journalistes

La première partie du travail est publiée sur le blog de la documentaliste et concerne la présentation du site de RSF. Il s'agit dans un premier temps de faire trouver aux élèves l'auteur du site et d'estimer sa fiabilité. 

 

La seconde fiche de travail porte sur la liberté de la presse dans le monde et en particulier en France à partir du classement annuel effectué par RSF.

Pour se plier au nouveau programme, cette activité peut être travaillée de manière à se centrer sur la France : son classement aujourd'hui, l'évolution de son classement à travers le temps, la situation de la France par rapport aux autres pays du monde, les problèmes que peuvent rencontrer les journalistes français. L'activité prise sous cet angle pourra ainsi être réalisée en une heure.

 

Les-journalistes-dans-le-monde.jpg

 

Voici la troisième feuille de l'activité :

 

Les-journalistes-dans-le-monde2.jpg

 

L'activité a beaucoup motivé les élèves. Malgré leur aisance avec l'outil informatique, le travail a révélé leur difficulté à utiliser des hyperliens, à trouver l'auteur d'un site et à utiliser la barre de recherche.

Cette activité est réalisée dans sa globalité en 1h30 - 2h.

 

 

 

IV) Les combats des journalistes depuis 1789

 

Cette partie permet d'aborder l'usage que l'on peut faire des libertés au sein d'une société démocratique pour régler quelques problèmes, pour dénoncer des abus.

 

Savoirs :

  • la vie et le combat d'un journaliste engagé (cf. programme : comprendre l'importance sociale et politique des médias ; construire son savoir et sa culture)

  • connaître la diversité des supports d'informations, le pluralisme

Savoir-faire :

  • Réaliser une affiche en vue d'une exposition sur les grands journalistes

 

Différents journalistes sont proposés aux élèves :

 

journalistes exposés

 

Les élèves travaillent par groupe de deux. Le contenu de l'affiche est imposé (un texte de 15 lignes maximum sur la vie du journaliste, un texte de 15 lignes maximum sur son combat, une image libre de droit légendée, une citation du journaliste et une adresse d'un site internet sur ce journaliste), tout comme la mise en page.

La recherche se passe en plusieurs étapes :

 

1. Pour chaque journaliste, les élèves font une recherche sur Internet (ils réalisent un document de collecte : ils font un copier coller des informations trouvées sur le toile sur une page de traitement de texte et complètent une sitographie). Cette méthode du document de collecte, initiée par la documentaliste du collège (et au coeur des réflexions des documentalistes) est très appréciée des élèves et très efficace car elle leur permet de partir de ce qu'ils savent faire - le copier coller. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le blog très riche de la documentaliste : http://mesdocsdedoc.over-blog.com/ La méthode du document de collecte y est explicitée dans un article.

 

2. En classe entière, ils sélectionnent les informations et les classent (ils surlignent les informations sur leur document de collecte, avec des couleurs différentes selon que les idées concernent la vie ou le combat du journaliste)

Les élèves réalisent une carte mentale à partir des informations récupérées (cette carte comporte deux branches : une sur la vie et l'autre sur l'oeuvre du journaliste). Cette carte mentale permet la reformulation des idées qui ont été copiées sur internet.

 

3. De retour en salle informatique, les élèves complètent leurs recherches (en élaborant la carte mentale, ils se rendent compte qu'il leur manque quelques éléments). Une fois le travail de recherches terminé, ils peuvent démarrer la rédaction des textes et la mise en page de leur travail.

 

Il est absolument nécessaire d'insister sur la phase de sélection des informations et de réalisation de la carte mentale de manière à obliger les élèves à reformuler leur travail. Certains n'arrivent pas à dépasser le copier coller.

Ne trouvant pas d'images libres de droit, des élèves ont contacté les journalistes (quand ils étaient encore en vie) pour obtenir leur autorisation et ont eu la satisfaction d'obtenir une réponse.

 

Le travail des élèves a été mis en ligne par la documentaliste à l'aide du logiciel prezi. L'exposition est disponible à cette adresse :

 

 

http://prezi.com/woot4wyoxdsd/exposition-sur-les-journalistes/

 

 

V) L'évolution des méthodes et des sources des journalistes

 

Savoirs :

  • connaître la diversité des sources d'information (cf. programme : maîtriser de manière critique les différents supports et sources d'information)

  • comprendre le traitement de l'information et réfléchir à son objectivité.

  • avoir un esprit critique à l'égard des médias : préciser les limites et les risques des médias.

 

Savoir-faire :

  • extraire des informations d'un documentaire pour bâtir une argumentation.

 

Ce travail doit faire découvrir aux élèves les différentes sources des journalistes, en insistant sur leurs avantages et leurs limites.

 

Dans un premier temps, les élèves regardent la vidéo disponible sur le site de l'ONISEP accessible en cliquant ici.

Après avoir visionné cette vidéo, on demande aux élèves quelle est la source d'information des journalistes. Ils répondent immédiatement : l'enquête sur le terrain. C'est celle qui leur est le plus familier.

 

Il s'agit donc d'évoquer une autre source qu'ils connaissent moins et qui pourtant, est fondamentale dans le travail du journaliste : les agences de presse.

Le travail se fait à partir de l'affaire du RER D. Les élèves découvrent l'affaire avec enthousiasme et prennent immédiatement la défense de la femme. Le questionnement classique autour des mots où, quand, quoi, qui, pourquoi reprend la méthode élaborée par les agences de presse elles-même : ce sont elles qui ont admis qu'une dépêche claire se devait de répondre à ces questions.

Dans un second temps, les élèves découvrent que Le Monde n'est pas l'auteur de l'article et que l'agression a été montée de toute pièce. Ils prennent alors conscience des limites de cette source.

 

Fiche 6 sources journalisme

 

 

Fiche 6 sources journalisme2

La séance se conclut en abordant la troisième source des journalistes : twitter. Cette source est évoquée à l'aide d'un extrait d'un documentaire paru dans Envoyé Spécial et disponible sur You tube.

 

Ensuite, la sélection de l'information se fait à travers l'étude de différentes unes.

 

Enfin, les élèves ont rencontré un journaliste.

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article