Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 20:21

Les élèves sont généralement très intéressés par la question de la résistance (et ont d'ailleurs tendance à la mythifier). Or, les programmes ne nous permettent pas d'approfondir la question.

Pour pousuivre la réflexion, j'ai demandé aux élèves de faire un travail sur une figure de la résistance. Ils avaient le choix entre Stéphane Hessel et Jean-Pierre Vernant.

 

Ce travail peut être vu sous deux angles :

- comme un réinvestissement de ce qui a été effectué en classe et un prolongement (en lien avec l'actualité et la médiatisation d'un homme comme Stéphane Hessel)

- comme une étude de cas. En effet, les nouveaux progammes nous demandent de partir de l'exemple d'un réseau, d'une figure de la résistance.

 

Les élèves doivent :

- soit rendre une carte mentale (plusieurs ont été effectuées dans l'année) qui a le grand mérite de leur permettre de reformuler leurs recherches et de classer leurs idées

- soit rédiger un texte (certains élèves ont clairement annoncé qu'ils n'étaient pas à l'aise avec l'outil carte mentale)

 

Ils doivent aller trouver les informations sur Internet + Je leur ai distribué un texte du personnage étudié

- un extrait de l'essai "Indignez-vous" pour Stéphane Hessel

- un extrait de deux interviews de Jean-Pierre Vernant (disponibles à ces adresses : http://blogs.mediapart.fr/edition/vernant-%E2%80%93-dedans-dehors/article/250508/le-sens-d-une-vie-entretien-avec-j-p-vernant ; http://www.lexpress.fr/culture/livre/jean-pierre-vernant-le-sens-de-la-vie_809732.html)

 

Il est préférable de demander aux élèves une sitographie à l'issue de leurs recherches sur internet (à voir avec la documentaliste) ou bien il est possible de présélectionner un certains nombres de sites à l'aide du netvibes du CDI.

 

Ces deux hommes ont été choisis car ils ont l'avantage de ne pas glorifier leur engagement et de considérer leur passé comme le commencement d'une nouvelle vie (l'essai de Hessel fait également clairement référence au programme du CNR, un document dont l'étude est conseillée dans les nouveaux programmes)

 

Voici la fiche de consignes :

 

Travail de recherches sur un résistant-copie-1

 

 

Voici une proposition de correction pour le travail sur Jean-Pierre Vernant (réalisée à partir du logiciel freemind) :

Jean Pierre Vernant

Exemple de travaux rendus par des élèves :

 

Stéphane Hessel

Carte justine

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 3ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 21:56

Une étude de cas sur l'Espagne est réalisée pour étudier l'Europe sous la domination de Napoléon.

 

Il s'agit d'abord de diviser la classe en deux. Chaque groupe décrit le tableau et donne les impressions ressenties face à tous les tableaux (les professeurs d'arts-plastiques m'ont en effet souvent répété que nous avions tendance, en histoire-géographie, à avoir une vision quelque peu "utilitaire" d'une oeuvre d'art et que nous tendions à en oublier son impact émotionnel (et pourtant, ce sont les émotions suscitées par une oeuvre qui aiguiseront l'intérêt des élèves et leur curiosité). Les élèves mettent en commun cette description. Ils formulent des hypothèses sur le lieu et le moment où la scène a lieu.

 

Les élèves souhaitent ensuite connaître la signification du tableau. C'est pourquoi, dans un second temps, il s'agit de comprendre le sens des oeuvres à l'aide de documents et de la biographie de Goya. La vie de Goya n'est abordée que dans la mesure où elle permet de comprendre ses toiles. Il est important que les élèves apprennent à sélectionner dans la vie d'un artiste ce qui permet de saisir son oeuvre (sans quoi on assiste, lors de l'oral d'histoire de l'art en 3ème, à un exposé sur tous les épisodes de la vie de l'auteur, sans rapport avec la pièce présentée).

 

Lors de la correction expliquant le sens de chaque tableau, j'ajoute quelques éléments concernant la symbolique des tableaux (un peu difficile à faire trouver en autonomie).

 

Pour la trace écrite, les élèves doivent résumer les événements qui se sont produits en Espagne. L'idée de 'sentiment national" est ajoutée par le professeur.

 

Fiche 2 Goya

Fiche 1 Goya

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 21:45

Pour étudier les inégalités en 5èmes, un documentaire disponible en podcast sur le site de l'émission d'Arte reportage (disponible en cliquant ici) permet d'aborder :

- les mesures de prévention en Côte d'Ivoire (par ce biais, on peut donc évoquer la question des infrastructures sanitaires dans un pays pauvre)

- le manque d'intégration des malades dans la société

- les soins apportés aux malades en Côte d'Ivoire (ce qui permet de traiter l'idée d'une amélioration de la santé).

- les inégalités ville/campagne et hommes/femmes dans l'accès aux soins et l'intégration dans la société (ainsi, les inégalités face à la maladie sont traitées à différentes échelles)

 

Ce documentaire a le mérite d' "humaniser" véritablement les malades : il leur donne une grande dignité. Les représentations qu'ont les élèves de cette maladie (souvent vue comme honteuse) s'en trouvent ainsi quelque peu bouleversées. Ils ont été d'ailleurs très intéressés par le film et les divers témoignages ont suscité de nombreuses questions. 

 

La fiche d'activité a été conçue de telle manière que les élèves doivent à la fois prêter attention aux propos des personnes interviewées, du journaliste qui commente les images et aux images proposées. Le photogramme de l'affiche incitant à l'abstinence est donc reproduit de manière à ce que les élèves prennent le temps de l'observer et d'en extraire le message. En effet, si les élèves sont particulièrement séduits par les images d'un film, force est de constater que leur attention se porte essentiellement sur le son et que les images sont vues sans être assimilées et décryptées.

 

Cette activité peut être réalisée en salle informatique durant une heure (correction comprise). Pour des questions techniques, j'ai dû faire cette activité en classe entière en diffusant le film au vidéoprojecteur : le rythme du visionnage était donc imposé aux élèves ce qui n'était pas idéal. 

 

La synthèse finale est réalisée sous la forme d'un tableau comparant la situation sanitaire concernant le SIDA en Côte d'Ivoire et en France.

 

 

 

Fiche doc arte

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 5ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 21:11

 

 

Pour aborder la question des libertés, des droits et des médias en 4èmes, nous avons élaboré, avec la documentaliste du collège, une séquence étudiant ces trois aspects à travers le prisme de la presse et des journalistes.Cette séquence suit les directives des anciens programmes. Néanmoins, j'ai ajouté quelques indications pour rattacher ce travail aux nouveaux programmes de 4ème.

 

Voici le plan de la séquence :

 

Séquence journalismeVoici les objectifs de la séquence :

 

I) Les droits et les devoirs des journalistes

 

Le chapitre est étudié après la Révolution française. Pour faire le lien avec ce chapitre, pour souligner la rupture que représente la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et l'actualité de ce texte, il est confronté à la déclaration des droits et devoirs des journalistes de 1971.

Cette partie permet d'aborder les différents types de libertés qui existent (droit au respect de la vie privée, la liberté de conscience, la liberté d'expression, les libertés politiques et la liberté d'association), les dimensions individuelles et collectives et les limites de ces libertés.

 

Savoirs :

  • droits et devoirs du journaliste (cf. programme : Montrer que les libertés offrent à chacun la possibilité d'exercer sa responsabilité. Comprendre que les libertés sont assorties de limites fixées par la loi qui vise à concilier leur exercice avec l'ordre public et avec les libertés d'autrui. Savoir que des contradictions et des conflits existent dans l'exercice des libertés)

  • la déontologie (et donc les limites au métier de journaliste)

 

Savoir-faire :

  • mettre en relation deux textes : la DDHC et la déclaration des droits et des devoirs du journaliste (la charte de Munich)

 

Problématique : Comment la DDHC a-t-elle permis de définir les droits et les devoirs des journalistes ?

Trace écrite à faire écrire par les élèves :

Tout d'abord, un journaliste a des droits. Il bénéficie du droit de s'exprimer et de penser librement. Il ne doit pas recevoir de pression (sur la révélation de ses sources par exemple) pour pouvoir rester indépendant. Il devrait avoir ainsi le droit d'exercer son métier dans la dignité, dans la décence.

 

Mais le journaliste a aussi le devoir de respecter la déontologie. La loi lui impose certains devoirs essentiels pour qu'il reste responsable de ses actes. Il doit ainsi éviter la diffamation, la calomnie, le plagiat, vérifier ses sources et s'obliger à émettre des informations vraies. Il ne doit pas enfreindre la vie privée des personnes et garder le secret professionnel.

Ces devoirs, s'ils limitent la liberté d'expression, garantissent le respect de chaque individu et de son droit à l'information. 

 

Fiche 1 la DDHC

 

 

II) La liberté des journalistes depuis 1789

 

Il s'agit d'étudier dans cette partie la conquête progressive des libertés...

 

Savoirs :

  • périodes de liberté de la presse et de censure depuis 1800 (cf. programme : Montrer que les libertés définies par le droit se sont construites au fil du temps. Mettre en relation l'extension de libertés avec les progrès de la démocratie. Comprendre la mission de l'État et son rôle dans la mise en œuvre et la garantie de ces droits.)

  • censure

 

Savoir-faire :

  • compléter une frise chronologique

  • analyser des documents

 

A partir de documents concernant pour chacun un régime politique, les élèves doivent établir si, à cette période, les journalistes profitent de la liberté de la presse ou subissent la censure. Ils doivent justifier leur réponse par un élément du texte ou par la description d'une image. Une fois le travail sur les documents accompli, les élèves colorient la frise.

Frise chronlogique

 

 

 

III) La situation des journalistes dans le monde aujourd'hui

 

 

 

Ce travail peut être accompli au moment de la semaine de la presse et centré sur la France pour correspondre aux nouveaux programmes.

 

 

Savoirs :

  • comprendre les dangers du métier de journaliste et les entraves qui existent aujourd'hui encore dans le monde (comprendre que le combat pour la liberté d'expression se pouvrsuit toujours)

 

Savoir-faire :

  • explorer le site de RSF : rechercher qui est l'auteur d'un site, réaliser une carte sur les pays les plus libres pour la presse et les moins libres, faire une recherche sur le destin de quelques journalistes

La première partie du travail est publiée sur le blog de la documentaliste et concerne la présentation du site de RSF. Il s'agit dans un premier temps de faire trouver aux élèves l'auteur du site et d'estimer sa fiabilité. 

 

La seconde fiche de travail porte sur la liberté de la presse dans le monde et en particulier en France à partir du classement annuel effectué par RSF.

Pour se plier au nouveau programme, cette activité peut être travaillée de manière à se centrer sur la France : son classement aujourd'hui, l'évolution de son classement à travers le temps, la situation de la France par rapport aux autres pays du monde, les problèmes que peuvent rencontrer les journalistes français. L'activité prise sous cet angle pourra ainsi être réalisée en une heure.

 

Les-journalistes-dans-le-monde.jpg

 

Voici la troisième feuille de l'activité :

 

Les-journalistes-dans-le-monde2.jpg

 

L'activité a beaucoup motivé les élèves. Malgré leur aisance avec l'outil informatique, le travail a révélé leur difficulté à utiliser des hyperliens, à trouver l'auteur d'un site et à utiliser la barre de recherche.

Cette activité est réalisée dans sa globalité en 1h30 - 2h.

 

 

 

IV) Les combats des journalistes depuis 1789

 

Cette partie permet d'aborder l'usage que l'on peut faire des libertés au sein d'une société démocratique pour régler quelques problèmes, pour dénoncer des abus.

 

Savoirs :

  • la vie et le combat d'un journaliste engagé (cf. programme : comprendre l'importance sociale et politique des médias ; construire son savoir et sa culture)

  • connaître la diversité des supports d'informations, le pluralisme

Savoir-faire :

  • Réaliser une affiche en vue d'une exposition sur les grands journalistes

 

Différents journalistes sont proposés aux élèves :

 

journalistes exposés

 

Les élèves travaillent par groupe de deux. Le contenu de l'affiche est imposé (un texte de 15 lignes maximum sur la vie du journaliste, un texte de 15 lignes maximum sur son combat, une image libre de droit légendée, une citation du journaliste et une adresse d'un site internet sur ce journaliste), tout comme la mise en page.

La recherche se passe en plusieurs étapes :

 

1. Pour chaque journaliste, les élèves font une recherche sur Internet (ils réalisent un document de collecte : ils font un copier coller des informations trouvées sur le toile sur une page de traitement de texte et complètent une sitographie). Cette méthode du document de collecte, initiée par la documentaliste du collège (et au coeur des réflexions des documentalistes) est très appréciée des élèves et très efficace car elle leur permet de partir de ce qu'ils savent faire - le copier coller. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le blog très riche de la documentaliste : http://mesdocsdedoc.over-blog.com/ La méthode du document de collecte y est explicitée dans un article.

 

2. En classe entière, ils sélectionnent les informations et les classent (ils surlignent les informations sur leur document de collecte, avec des couleurs différentes selon que les idées concernent la vie ou le combat du journaliste)

Les élèves réalisent une carte mentale à partir des informations récupérées (cette carte comporte deux branches : une sur la vie et l'autre sur l'oeuvre du journaliste). Cette carte mentale permet la reformulation des idées qui ont été copiées sur internet.

 

3. De retour en salle informatique, les élèves complètent leurs recherches (en élaborant la carte mentale, ils se rendent compte qu'il leur manque quelques éléments). Une fois le travail de recherches terminé, ils peuvent démarrer la rédaction des textes et la mise en page de leur travail.

 

Il est absolument nécessaire d'insister sur la phase de sélection des informations et de réalisation de la carte mentale de manière à obliger les élèves à reformuler leur travail. Certains n'arrivent pas à dépasser le copier coller.

Ne trouvant pas d'images libres de droit, des élèves ont contacté les journalistes (quand ils étaient encore en vie) pour obtenir leur autorisation et ont eu la satisfaction d'obtenir une réponse.

 

Le travail des élèves a été mis en ligne par la documentaliste à l'aide du logiciel prezi. L'exposition est disponible à cette adresse :

 

 

http://prezi.com/woot4wyoxdsd/exposition-sur-les-journalistes/

 

 

V) L'évolution des méthodes et des sources des journalistes

 

Savoirs :

  • connaître la diversité des sources d'information (cf. programme : maîtriser de manière critique les différents supports et sources d'information)

  • comprendre le traitement de l'information et réfléchir à son objectivité.

  • avoir un esprit critique à l'égard des médias : préciser les limites et les risques des médias.

 

Savoir-faire :

  • extraire des informations d'un documentaire pour bâtir une argumentation.

 

Ce travail doit faire découvrir aux élèves les différentes sources des journalistes, en insistant sur leurs avantages et leurs limites.

 

Dans un premier temps, les élèves regardent la vidéo disponible sur le site de l'ONISEP accessible en cliquant ici.

Après avoir visionné cette vidéo, on demande aux élèves quelle est la source d'information des journalistes. Ils répondent immédiatement : l'enquête sur le terrain. C'est celle qui leur est le plus familier.

 

Il s'agit donc d'évoquer une autre source qu'ils connaissent moins et qui pourtant, est fondamentale dans le travail du journaliste : les agences de presse.

Le travail se fait à partir de l'affaire du RER D. Les élèves découvrent l'affaire avec enthousiasme et prennent immédiatement la défense de la femme. Le questionnement classique autour des mots où, quand, quoi, qui, pourquoi reprend la méthode élaborée par les agences de presse elles-même : ce sont elles qui ont admis qu'une dépêche claire se devait de répondre à ces questions.

Dans un second temps, les élèves découvrent que Le Monde n'est pas l'auteur de l'article et que l'agression a été montée de toute pièce. Ils prennent alors conscience des limites de cette source.

 

Fiche 6 sources journalisme

 

 

Fiche 6 sources journalisme2

La séance se conclut en abordant la troisième source des journalistes : twitter. Cette source est évoquée à l'aide d'un extrait d'un documentaire paru dans Envoyé Spécial et disponible sur You tube.

 

Ensuite, la sélection de l'information se fait à travers l'étude de différentes unes.

 

Enfin, les élèves ont rencontré un journaliste.

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 4ème
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 20:46

Pour étudier la paix romaine dans le thème 2 du chapitre sur Rome, j'ai décidé de faire faire aux élèves une carte retraçant le trajet du commerce de blé permettant d'approvisionner la ville de Rome. En effet, les programmes nous demandent d'initier les élèves à la cartographie dès la sixième (en particulier, de leur apprendre à sélectionner des informations pour constituer une légende.

Je trouvais que la réalisation d'une carte permettait aux élèves de réellement visualiser l'unité de l'Empire et les relations commerciales établies.

 

 

Problématique générale : Qu'est-ce qui permet à l'Empire de rester uni ?

Plan de la séquence :

 

I) Un empereur tout puissant, considéré comme l'égal des dieu

 

II) Rome, la capitale de l'Empire

 

III) Le commerce dans l'Empire romain

 

IV) La romanisation de l'Empire

 

Pour la partie sur le commerce dans l'Empire romain

Savoirs : comprendre d'où venait le blé consommé à Rome, comprendre ce qui a permis l'approvisionnement en blé de Rome (la paix romaine, l'intervention des empereurs, la construction d'infrastructures de transports)

Savoir-faire : cartographier des informations à partir d'un texte, rédiger un petit texte à partir de la carte.

Problématique :Qu'est-ce qui favorise l'approvisionnement en blé de Rome ? Comment Rome s'approvisionne-t-elle en blé ? Qu'est-ce qui permet le commerce dans l'Empire romain ?

Déroulement de la séance :

1. Trouver à quoi correspondent les figurés de la légende

2. Lecture commune du texte

3. Travail individuel : rechercher les informations du texte que l'on va pouvoir cartographier.

4. Travail en commun : mise en commun des informations que l'on peut présenter dans la légende

5. Recherche en commun du figuré

6. Réalisation de la carte

7. Rédaction d'un texte à partir de la carte, qui répond à la problématique.

 

 


fiche sur le commerce à Rome

  Si les objectifs de l'activité ont été atteints, il faut reconnaître que le travail a été un peu trop dirigé car les élèves de 6èmes sont peu habitués à manier le langage cartographique. Il faut donc essayer  de trouver un moyen de simplifier cette activité pour la rendre plus accessible aux élèves de 6èmes.

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 6ème
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 23:15

L'organisation du territoire des EU a été abordée en conclusion du chapitre sur les Etats-Unis.

Je ne voulais pas simplement laisser les élèves lire des cartes déjà construites dans les manuels (je trouve qu'ainsi, ils s'approprient peu les informations), de leur faire recopier des informations apportées en magistral par le professeur (ce qui ne les ferait pas réfléchir sur le choix des figurés, la sélection des informations), ou de leur faire compléter la légende d'un croquis totalement construit. Voici une proposition :

 

 

Objectifs de savoirs : l'immensité du territoire américain (recélant de multiples ressources – démographiques ou énergétiques) maîtrisée par un réseau de transport très performant.

Objectifs de savoir-faire : réaliser un schéma de synthèse à partir de différents schéma intermédiaires

 

 

Accroche : étude de cartes d'artistes (Jasper Jones, John Lertola, Aaron Koblin) pour mettre en valeur, l'immensité mais aussi le dynamisme, la maîtrise du territoire.

Je me suis ainsi inspirée du travail proposé sur le site de l'académie de Dijon ici.


Problématique : Comment la maîtrise du territoire reflète-t-elle la puissance des EU ?

 

Travail en magistral dialogué autour de ces questions pour jouer sur le ressenti, la sensibilité des élèves :

 

 

Carte de Jasper Johns

- Qu'est-ce qui est représenté sur ce tableau ? Carte des Etats-Unis

- A quoi reconnaissez-vous les EU ? Présence des Etats, des grands lacs

- Arrivez-vous à délimiter les EU ? non

- Quelle impression vous donne l'absence de délimitation ? Immensité

- Quelle impression vous donne les couleurs ? dynamisme

 

Carte de John Lertola

- Qu'est-ce qui est représenté sur cette carte ? Le nombre d'habitants au km²

- Quelle impression vous donne cette carte ? Immensité, des espaces vides et des espaces pleins

 

Carte d'Aaron Koblin

- Qu'est-ce qui est représenté sur cette carte ? Les flux aériens

- Quelle impression vous donne cette carte ? Idée de dynamisme, de mouvement

 

Il s'agit d'aboutir à l'idée qu'une carte est une création, le produit d'une interprétation qui s'appuie tout de même sur des données chiffrées, des images satellites, bref, des données rationnelles.Les élèves vont devoir produire un schéma, réinterpréter par eux-mêmes les données pour montrer à leur tour que le territoire reflète la puissance des Etats-Unis

 

 

Travail individuel : réalisation de schémas intermédiaires à partir d'un dossier de cartes.

 

Fiche sur la maîtrise du territoire américain

 

Fiche 2 sur la maîtrise du territoire américain
Les élèves réalisent en autonomie les schémas intermédiaires.

 

Le schéma de synthèse a été commencé en classe. Les élèves ont dû le terminer à la maison.

 

Bilan de la séance :

 

Les élèves se sont montrés curieux face aux différentes cartes proposées en accroche. Si la réalisation du schéma intermédiaire leur a fait peur au début, les schémas de synthèse sont globalement bien réussis et les élèves ont montré de l'intérêt pour cette activité - confrontant leurs idées de choix de figurés.

 

La simplification des informations a posé problème au début de l'activité. Les élèves avaient tendance à vouloir reproduire fidèlement la carte dont ils devaient s'inspirer. Ils ont réussi peu à peu à s'affranchir de cette difficulté.

 

La superposition des figurés reste difficile oule choix des couleurs n'est pas toujours le plus pertinent. Plusieurs schémas manquent de lisibilité à cet égard.

 

 

Schema-eleve-4.jpg Schéma élève

Schema-eleve-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une correction mieux menée des schémas intermédiaires auraient sûrement permis de gommer en partie ces problèmes. En effet, la correction des schémas intermédiaires a été réalisée sous la forme d'un tracé au tableau des figurés sur un fond de carte de façon assez magistrale). Il aurait été préférable de photographier les productions de quelques élèves pour les projeter et ainsi corriger en partant des réponses des élèves les propositions.

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 3ème
commenter cet article