Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 19:35

 

L'étude des états généraux est un moment clé de l'étude de la Révolution française. Il permet de comprendre le déclenchement de la Révolution française comme le souligne la fiche-ressource dans éduscol :

 

" La convocation de cette assemblée répond au blocage d’une monarchie française dont l’absolutisme est aujourd’hui relativisé, au mécontentement croissant de la population française manifestation de la « rébellion française ». S’y dévoile la naissance d'une opinion publique à travers les cahiers de doléances et les nombreux pamphlets qui paraissent en 1789. Enfin, il s’agit de nuancer l’influence des Lumières sur la Révolution par l’analyse de l’origine sociale, de la culture et des idées politiques des députés afin de comprendre comment ils deviennent des révolutionnaires."

 

Le récit de la convocation des états généraux et de son déroulement peut s'avérer factuel et ennuyeux pour les élèves. Ceux-ci doivent saisir les acteurs, les enjeux , les rebondissements, les conséquences de cet événement. Le contenu cognitif est donc assez dense.

Or, la tâche d'apprentissage "doit demander d'autant moins d'effort, que l'apprentissage lui-même en demandera. Les situations d'apprentissage par enseignement ont ceci de particulier qu'elles impliquent la réalisation de tâches au service d'un apprentissage, soit la mise en oeuvre d'un moyen au serivce d'un but, mais que les deux représentent un coût. Les deux coûts s'additionnent pendant l'apprentissage." (Manuel Musial, Fabienne Pradère, André Tricot, Comment concevoir un enseignement ?, De boek, 2013)

 

Or, quoi de plus stimulant et de plus facile pour nos élèves que de s'impliquer dans un jeu.

 

Voici son déroulement : il s'agit pour chacun des élèves, de se mettre dans la peau d'un représentant des états généraux (la proportion de représentants du tiers état, du clergé et de la noblesse est respectée).

 

Chacun reçoit une étiquette sur ce modèle :

 

2013-06-22_21h20_47.png

 

Les étiquettes sont distribuées en début d'heure.Le professeur joue le rôle du roi

 

Voici ensuite comment se déroule le "jeu" de rôle

 

1.  Rappel de ce que sont les États généraux

2.  Explication aux élèves de leur rôle : "Vous êtes les délégués qui ont été élus comme représentants des trois ordres lors des États généraux. Pour la première fois, des élections ont lieu dans tout le pays."

 

Problématique : Pourquoi les EG ont-ils été un échec ? Comment les EG ont-ils entraîné le début de la contestation révolutionnaire ? 

3.   On fait le point sur ce l'appartenance de chacun à un ordre (objectif : que les élèves se rendent compte des problèmes nés de la classification en trois ordres) : Qui appartient à la noblesse ? Au Tiers-Etat ? A la noblesse ? Le roi exclut certains de la noblesse ou du clergé.

      Problème à faire réaliser aux élèves : difficile de répartir la population en trois ordres : nombre d'anoblis, de propriétaires se considérant comme nobles sont exclus du deuxième ordre et doivent participer aux réunions électorales du Tiers état. A l'intérieur du clergé les tensions sont aussi vives (les évêques et les abbés ont peu été élus)

=> Des frustrations et des rivalités naissent de ces circonstances ce qui radicalise les positions et oppose clairement les nobles et les roturiers. Les passages d'un ordre à un autre sont rompus : les frontières sont sensibles.

 

A noter ou à afficher au tableau : Les états généraux sont l'occasion d'organiser les premières élections dans tout le pays pour nommer des délégués. La répartition de la population dans les trois ordres est source de tensions car nombre d'anoblis et de propriétaires sont exclus du deuxième ordre.

4.   Interroger les élèves sur la répartition des représentants en différents ordres : Qu'est-ce qui vous choque ? Tout d'abord, autant de députés du tiers-état => Le roi accepte de doubler leur nombre

5.   Interroger les élèves sur le type de vote : Le roi ordonne que les députés voteront sur les décisions par ordres et non par têtes ? Qui s'oppose ? Les députés du tiers

6.   Travail sur les cahiers de doléances : A l'occasion des élections, les différentes paroisses, les différentes assemblées ont rédigé des cahiers de doléances. A vous de présenter ce que contiennent vos cahiers...

 Chaque représentant travaille de façon individuelle sur un cahier de doléances qui correspond à son ordre (en complétant un tableau reprenant les revendications sociales, judiciaires, politiques, fiscales.

7.   Présentation orale des doléances par un élève représentant un des trois ordres. 

 

A ajouter La rédaction des cahiers de doléances témoignent de la naissance d'une opinion publique : les Français se préoccupent de la gestion des affaires du royaume.

8.    Présentation de l'ouverture des états généraux.

9.  Présenter l'emplacement des différents ordres et leurs tenues à l'aide d'images projetées.

Les différents ordres sont placés de façon caricaturale : le haut clergé distinct du bas clergé, nobles portent l'épée, Tiers état habillé uniformément de noir et assis sur des bancs éloignés du roi et de la reine

 

1009982-Ouverture_des_etats_generaux_a_Versailles_le_5_.jpg

10. Des extraits du discours du roi prononcé par le prof : 

 « Messieurs,

Ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la Nation à laquelle je me fais gloire de commander. Un long intervalle s’était écoulé depuis les dernières tenues des états généraux ; et quoique la convocation de ces assemblées parût être tombée en désuétude, je n’ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la Nation une nouvelle source de bonheur. La dette de l’État, déjà immense à mon avènement au trône, s’est encore accrue sous mon règne : une guerre dispendieuse, mais honorable, en a été la cause ; l’augmentation des impôts en a été la suite nécessaire, et a rendu plus sensible leur inégale répartition. J’ai ordonné dans les dépenses des retranchements considérables ; vous me présenterez encore à cet égard des idées que je recevrai avec empressement : mais malgré la ressource que peut offrir l’économie la plus sévère, je crains, Messieurs, de ne pouvoir pas soulager mes sujets aussi promptement que je le désirais. Puisse, Messieurs, un heureux accord régner dans cette assemblée, et cette époque devenir à jamais mémorable pour le bonheur et la prospérité du royaume ! 

Louis XVI. 5 mai 1789.

 

11.   Interroger les élèves : Qu'est-ce qui vous choque dans ce discours ? Les doléances ne sont pas prises en compte

12.   Ajouter à l'oral : Le roi refuse le vote par tête => Hypothèse : que vont faire les députés du Tiers-état selon vous ?

13.  Raconter : Les députés rejoints par 19 curés, se proclament Assemblée nationale (dans l'attente de la réunion avec les autres ordres). Ils reconnaissent l'autorité du roi mais proclament en même temps que tous les privilèges sont inexistants. Le roi tente de contrer cette orientation en massant des troupes autour de Versailles et en fermant la salle de réunion du Tiers. Le 20 juin, celui-ci réagit en prêtant serment solennel dans la salle du Jeu de paume de ne pas se séparer avant d'avoir établi une Constitution pour le royaume.

Le 23 juin, le roi préside une séance royale, rappelant bien l'autorité traditionnelle dont il dispose sur ses sujets. Il admet l'essentiel des réformes dont l'égalité fiscale, mais il maintient la division de la société par ordres et interdit la tenue, sauf exceptions, d'assemblée communes des députés.

 

Hypothèse : Comment réagissez-vous face à cette décision ? Les députés proches des idées libérales et ceux du bas-clergé ont l'idée de rejoindre ceux du tiers. Les députés de la haute noblesse et du haut-clergé  ne sont plus très nombreux et se résignent à suivre les autres

Raconter : Une fronde du Tiers, conduite par Mirabeau et Bailly, refuse ces décisions. Surtout, le 24, la majorité du clergé décide de se rallier au Tiers, suivi par les nobles. Le 27 juin, le roi invite alors les derniers récalcitrants à abandonner leurs positions. L'Assemblée nationale devient constituante le 7 juin. Le pouvoir du roi est doublé par celui de l'assemblée.  

 

  Bilan : les élèves ont beaucoup participé lors de cette activité et se sont vraiment pris au jeu qui leur était proposé. Pliusieurs ont demandé à renouveler ce type d'activité. Les enjeux ont été bien compris comme l'a révélé l'évaluation. Cependant, ce cours se déroulant en partie de façon frontale, il aurait été préférable, contrairement à ce que j'ai pu faire de faire raconter de façon individuelle, pour chaque élève, le déroulement des événements, afin de vérifier leur entière compréhension. En effet, par manque de temps, la trace écrite leur a été dictée de façon trop magistrale...

Partager cet article

Repost 0
cours-histoire-geographie-education-civique - dans 2nde
commenter cet article

commentaires